Senegal

Case Information

L'extraction du Zircon à Niafrang
Niafrang est un village de plusieurs centaines d’habitants sur la côte de la Casamance au sud du Sénégal. La communauté bénéficie d’un environnement naturel riche, comprenant des mangroves saines et une rivière qui fournit des poissons et des huîtres en abondance. Les habitants de Niafrang gagnent principalement leur vie en tant que riziculteurs. Mais l’existence de la communauté est menacée par un projet d’extraction de zircon proposé par Astron Ltd., une société australienne dont la société mère ultime est enregistrée à Hong Kong qui se spécialisée à l’extraction et le traitement industriel du zircon. Le projet Niafrang fait partie de la tentative d’Astron de développer une chaîne d’approvisionnement verticalement intégrée – la mine de Casamance (en plus d’un projet existant en Australie) fournira la matière première à une usine de transformation que le groupe a récemment bâtie en Chine.

Les opérations minières proposées menacent la communauté d’au moins deux manières. Premièrement, le zircon serait extrait de la dune de sable protectrice qui s’étend le long du village et empêche l’eau salée de la mer d’inonder leurs rizières. Astron n’a pas pu rassurer la communauté que ses activités ne déstabiliseront pas la dune, permettant une intrusion d’eau salée qui perturberait la nappe phréatique et détruirait la mode de vie traditionnelle des résidents. Deuxièmement, le MFDC, une force de guérilla rebelle en Casamance, a déclaré son opposition au projet, qu’il considère comme un pillage des ressources naturelles de la Casamance. Le MFDC a menacé que toute initiative visant à extraire du zircon à Niafrang entraînerait une nouvelle flambée de violence. Bien que l’entreprise puisse s’attendre à être protégée par le gouvernement sénégalais, ce sont les villageois qui seraient pris entre deux feux.

L’entreprise a tenté de changer l’attitude des locaux en s’engageant à mettre en œuvre des projets de développement local, en intimidant les habitants de Niafrang (par exemple en visitant le site d’extraction accompagné de nombreux membres des forces de sécurité), en falsifiant les résultats des consultations publiques, voire en parrainant l’équipe de football locale extrêmement populaire, Casasport. Mais tous ces efforts ont été vains; le village de Niafrang reste unanimement opposé au projet d’extraction.

Extraction of Zircon at Niafrang
Niafrang is a village of several hundred inhabitants on the coast of Casamance in southern Senegal. The community is blessed with a rich natural environment, including healthy mangroves and a river that provides abundant fish and oysters. The residents of Niafrang mostly earn their livelihoods as rice farmers. But the existence of the community is threatened by a zircon extraction project proposed by Astron Ltd., an Australian company whose ultimate parent is registered in Hong Kong that specializes in the extraction and industrial processing of zircon. The Niafrang project is part of Astron’s attempt to develop a vertically integrated supply chain – the mine in Casamance (in addition to an existing project in Australia) will provide raw material for a processing plant that the corporate group has recently opened in China.

The proposed mining operations threaten the community in at least two ways. First, the zircon would be extracted from the protective sand dune that extends along the outer edge of the village and prevents the seawater from flooding their rice paddies. Astron has done little to reassure the community that its activities will not destabilize the dune, allowing saltwater intrusion that would destroy the fresh water supply and the residents’ traditional lifestyle. Second, the MFDC, a rebel guerrilla force in Casamance, has declared its opposition to the project, which it considers to be a pillage of Casamance’s natural resources. The MFDC has threatened that any move to start extracting zircon at Niafrang would lead to a new outbreak of violence. While the company could expect to be protected by the Senegalese government, it is the villagers who would be caught in the crossfire.

The company has tried to change the attitude of the locals by committing to implement local development projects, intimidating the residents of Niafrang (e.g., by visiting the extraction site accompanied by numerous security force personnel), falsifying the results of public consultations, and even sponsoring the extremely popular local football team, Casasport. But all these efforts have been in vain; the village of Niafrang remains completely opposed to the extraction project.

Mises à jour
ACA s’est rendu pour la première fois à Niafrang à l’invitation du Comité de lutte contre l’exploitation du zircon et la Coalition Appel de la Dune en 2017 et a mené des activités d’éducation juridique en 2018.

En janvier et février 2020, la communauté a élu de faire recours au système juridique sénégalais pour résister pacifiquement au projet de zircon.

En juillet 2020, les avocats du Cabinet Welle & Thiakane ont déposé une requête auprès du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Dakar, sollicitant des documents relatifs à l’octroi et au renouvellement des permis d’Astron. La demande a été rejetée car aucun litige n’était en cours à l’époque.

En novembre 2020, les avocats de la communauté ont déposé une demande auprès du ministère des Mines et de la Géologie, demandant les mêmes documents qu’ils avaient précédemment demandés au tribunaul. Ils ont également identifié d’importantes lacunes procédurales qui avaient illégalement privé la communauté de la possibilité de connaître les impacts du projet ou de faire part de ses préoccupations aux décideurs. La réponse du ministère à cette lettre est toujours en attente.

Updates
ACA first visited Niafrang at the invitation of the community’s Zircon Resistance Committee and the “Appeal of the Dune” Coalition in 2017 and conducted legal education activities in 2018.

In January and February 2020, the community voted to use the Senegalese legal system to peacefully resist the zircon project.

In July 2020, lawyers from Cabinet Welle & Thiakane filed a request in the High Court of Dakar, seeking documents related to the granting and renewal of Astron’s permits. The request was rejected because no litigation was underway at the time.

In November 2020, the community’s attorneys filed a request with the Ministry of Mines and Geology, requesting the same records that they had previously sought from the courts. They also identified important procedural gaps that had illegally denied the community opportunities to learn about the project’s impacts or raise their concerns with decision makers. The Ministry’s response to this letter is still pending.

Documents

News

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench