Assistance juridique et judiciaire

ACA intervient directement pour représenter et aider les communautés ouest-africaines qui sont confrontées à de graves menaces pour leurs droits humains, leur environnement naturel ou leurs terres et leurs moyens de subsistance.

Défense communautaire à Aggah, Nigéria

Pendant des décennies, la communauté d'Aggah, dans l'État de Rivers, au Nigéria, a souffert d'inondations causées par des remblais surélevés construits par la filiale locale d'Eni S.p.A., le géant pétrolier italien. Chaque année, pendant la saison des pluies, les cours d’eau locaux qui traversaient la région rencontrent les constructions d'Eni, remontent et inondent le village. Les eaux de crue détruisent les maisons, emportent les récoltes et le bétail et dévastent la santé de nombreux habitants d'Aggah.

Les villageois demandent de l'aide à Eni depuis des années, mais l'entreprise a fait la sourde oreille à leurs appels. Eni ignore même le gouvernement de l'État de Rivers, qui a tenté de faire appliquer ses lois sur l'assainissement et la sécurité publique pour mettre fin aux inondations. Les demandes des habitants d’Aggah sont simples : construire un système de drainage qui permettra aux eaux de crue de passer et aider les personnes qui ont souffert des inondations.

En collaboration avec Chima Williams, partenaire du réseau PILIWA, ACA aide cette communauté à faire entendre sa voix et à prendre le contrôle de son devenir. Nous les avons aidés à concevoir et à mener une enquête d'impact sur la communauté qui montre comment plus de 90% des membres de la communauté sont touchés par les inondations, et nous les représentons dans une plainte aux gouvernements italien et néerlandais. Cette plainte fait valoir qu'Eni et sa filiale néerlandaise, Eni International BV, violent les normes internationales de conduite responsable des entreprises et contribuent aux violations des droits de l'homme en laissant les inondations continuer. Nous espérons que ces gouvernements aideront à amener Eni à la table des négociations pour trouver une solution qui protège les droits du peuple d'Aggah.

Mobilisation et soutien juridique à Niafrang, Sénégal

La société minière australienne / hongkongaise Astron Ltd. est sur le point de commencer l’exploitation du zircon dans les sables métalliques de Niafrang, dans la région sud sénégalaise de la Casamance. Astron a obtenu un permis d'exploitation définitif en mai 2017, après un processus d'évaluation d'impact environnemental biaisé et incomplet, et un processus de consultation communautaire qui a délibérément exclu les opposants et les représentants des zones les plus touchées et a déformé leurs contributions.

 

Le site est au cœur d'un écosystème très riche mais aussi très fragile qui est unique au Sénégal - une intersection d'océan, de forêt de mangrove, de dune côtière et de plaine côtière basse que les habitants utilisent pour les rizières, les palmeraies et leurs villages. Le projet minier menace d'affaiblir et de saper cet écosystème en déstabilisant la dune - la seule barrière naturelle qui protège les rizières et les maisons des villageois de l'intrusion d'eau salée - menaçant les aquifères peu profonds qui sont la seule source fiable d'eau douce de la communauté, mettant en péril les mangroves qui abritent une biodiversité unique. Non seulement un environnement naturel exceptionnel est en jeu, mais aussi les ressources dont des milliers d'habitants dépendent pour leur survie.

Tout cela se déroule dans le contexte d'un conflit civil vieux de plusieurs décennies en Casamance, qui est en grande partie une lutte pour l'accès à la terre, aux opportunités économiques et aux ressources naturelles. Les dirigeants du Mouvement séparatiste des forces démocratiques de Casamance (MFDC) se sont publiquement opposés au projet comme étant un pillage des ressources naturelles de la Casamance et ont déclaré qu’ils considéreraient toute initiative visant à lancer des opérations minières comme un acte de guerre. Les représentants de l'entreprise ne peuvent visiter le site qu'escortés de soldats lourdement armés, dont la présence aliène davantage les habitants. Les villageois risquent d'être pris dans les tirs croisés.

ACA aide la communauté de Niafrang à développer une stratégie juridique qui contestera le permis d’exploitation de la société et arrêtera la destruction de la dune. Il ne s'agit que d'un volet d'une stratégie globale pour lutter contre le projet et ses impacts et promouvoir des moyens de subsistance alternatifs, durables et adaptés à la communauté à Niafrang.

Recherche des faits et rapports à Kintinian, Guinée

 

En 2015, le géant minier sud-africain AngloGold Ashanti a décidé qu'il était temps d'étendre son champ d’activité dans la zone 1 appelée Area One, une zone de Kintinian dans le nord-est de la Guinée, mais les membres de la communauté locale étaient fermement opposés. L'entreprise a tout de même continué, en menant une étude d'impact environnemental et social et un plan d'action de réinstallation sans jamais consulter ceux qui devaient être relocalisés.

Dans les mois qui ont suivi, les forces de sécurité AngloGold et guinéennes ont brutalement obligé les membres de la communauté à accepter la réinstallation. Une délégation d'anciens et de dirigeants communautaires envoyée pour négocier avec l'entreprise et le gouvernement a été arbitrairement arrêtée et détenue. Une série de manifestations a été violemment réprimée, des membres des forces spéciales guinéennes « béret rouge » tirant des gaz lacrymogènes et des balles réelles dans la foule, incendiant des bâtiments et pillant les maisons. Ensuite, les représentants de l’entreprise ont fait du porte-à-porte pour dresser un inventaire des maisons et des articles ménagers des personnes, escortés par des membres des mêmes unités militaires qui avaient violemment réprimé les manifestations.

Finalement, tous les habitants de la zone un ont été contraints de déménager vers un site de réinstallation - principalement contre leur volonté, et en grande partie à cause des pressions exercées par les dirigeants du gouvernement local. Ce site, cependant, était mal préparé - par exemple, les maisons manquent de toilettes, il n'y a pas un accès adéquat à l'eau.

ACA - avec Communities First et les organisations guinéennes MDT et CECIDE - a mené une enquête participative et une mission d'enquête. Nous avons confirmé que les membres de la communauté avaient été contraints de quitter leur domicile par la violence et l'intimidation et que les accords de réinstallation qu'ils avaient signés ne leur avaient jamais été expliqués. Les résultats de cette activité ont été publiés et partagés lors d'une conférence de presse en Guinée en février 2017.

Avec le soutien de Inclusive Development International et de 11th Hour Project, les habitants de Area One ont contacté les investisseurs d'AngloGold et déposé une plainte auprès de la Société financière internationale (IFC), qui finance les opérations minières d'AngloGold en Guinée grâce à son investissement dans une société South African Bank. Les résidents attendent actuellement de voir si l'IFC peut réussir à trouver une solution à leur souffrance.

Voulez-vous travailler avec nous?

Nous construisons une communauté professionnelle régionale d'avocats.
Nous avons un écosystème d'avocats et autres experts
qui collaborent avec les communautés pour défendre les droits des communautés
et poursuivent leur propre vision du développement

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench