L’arrestation de l’avocat défenseur des droits humains Me Antoine PépéLama: une atteinte à la liberté d’expression et d’exercice de fonction de tousles défenseurs des droits de l’homme en Guinée

M. Pépé Antoine Lama, Avocat au Barreau de Guinée, membre du Conseil de l’Ordre duBarreau, membre actif de l’association les «Mêmes Droits pour Tous» et du réseau PILIWA aété injustement arrêté le mois dernier par des agents de la police guinéenne.

Bref rappel des faits:
Le lundi 07 juin 2021, aux alentours de 12 heures, Me Pépé Antoine Lama a été arrêté dans leslocaux de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). En effet, dans le cadre del’exercice de ses fonctions d’avocat et de défenseur des droits humains, il s’est rendu à la DCPJpour rencontrer le Commissaire Mathieu Haba, en charge du dossier d’un de ses clients.

C’est dans ces lieux que Me Antoine a été urgé par le Commandant Sékou LY de se rendre dansles bureaux du Contrôleur Général Aboubacar Fabou CAMARA sans aucun motif. Aussitôt MeAntoine a été arrêté par le Commandant Sékou Ly et le Contrôleur Général Aboubacar FabouCAMARA après avoir été violemment insulté par ces derniers en ces termes: «Regarde-moi ça!Tu te prends pour qui? Je vais ordonner de faire un billet. Tu penses qu’on est au theâtre! Je saisfaire le théâtre plus que toi». Me Antoine a été libéré grâce à l’intervention de l’Ordre duConseil du Barreau Guinéen.

Plainte contre le commandant Sékou LY et le contrôleur Général Aboubacar FabouCAMARA
Suite à cet acte fâcheux, Me Antoine et l’Ordre du Conseil du Barreau Guinéen ont déposé uneplainte en date du 8 juin 2021 contre les sieurs Sékou LY et Aboubacar Fabou CAMARA devantle Tribunal correctionnel de Conakry 1 pour injure publique et atteintes aux libertésindividuelles. Les sieurs ci-cités ont comparu devant le tribunal et libérés sous caution d’unmontant de 3 000 000 de francs guinéens. Cependant suite à l’intervention du ministre de la Justice guinéen pour pacifier les parties ettrouver un règlement à l’amiable, Me Antoine et l’Ordre du Conseil du Barreau Guinéen ontretiré leur plainte.

Les défenseurs des droits de l’homme constamment harcelés en Guinée:
En effet, l’arrestation de Me Pépé Antoine Lama n’est pas une première. Cette arrestation faitsuite aux arrestations de plusieurs autres avocats défenseurs des droits de l’homme dansl’exercice de leurs fonctions en Guinée. Il est inquiétant de constater l’ampleur des atteintes auxlibertés individuelles des défenseurs des droits de l’homme. Ces arrestations et menacesconstituent des actes d’intimidations ayant pour but de dissuader les défenseurs des droits del’homme et à sanctionner leurs légitimes activités. Ces actes d’intimidation violent les textes et conventions internationaux et régionaux en matièrede protection des défenseurs de droits humains et spécifiquement les dispositions de laDéclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale desNations Unies le 9 décembre 1998 en ses articles 1, 6 et 12 qui interdit toute atteinte aux libertésindividuelles des défenseurs des droits de l’homme dans le cadre de l’exercice de leur fonction.
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench